Un homme de 20 ans a été inculpé dimanche du meurtre d'un étudiant indien tué lundi par balle à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, a annoncé la police.

Publié le 1er janv. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Kiaran Mark Stapleton est accusé du meurtre Anuj Bidve, un étudiant en électronique à l'université britannique de Lancaster (nord-ouest), qui a été tué alors qu'il se dirigeait à pied vers le centre de Manchester en compagnie d'amis indiens, a annoncé la police à la télévision.

«Cela demeure une enquête complexe et le fait que nous avons inculpé quelqu'un ne signifie pas que l'enquête est terminée», a déclaré Dawn Copley, une responsable de la police qui a dirigé l'opération.

Outre Stapleton, quatre autres personnes ont été arrêtées à la suite de la fusillade.

Samedi, un jeune homme de 19 ans, arrêté à la suite du meurtre, a été mis en liberté provisoire sous caution jusqu'à la fin mars, mais dimanche, cette décision a été annulée.

Trois autres jeunes, un adolescent âgé de 16 ans et les deux autres de 17 ans, ont été libérés sous caution en attendant un complément d'enquête.

Anuj Bidve, originaire de la ville de Pune (ouest de l'Inde), était en congé près de Manchester avec huit amis indiens lorsqu'il a été tué.

Les étudiants avaient quitté leur hôtel situé à Salford avec l'intention de gagner à pied le centre-ville de Manchester, et se trouvaient dans le quartier d'Ordsall, près du domicile de Stapleton, lorsque l'attaque a eu lieu.

Un homme de type européen a traversé la route et après une brève conversation avec la victime, a sorti un revolver et a tiré avant de s'enfuir. L'étudiant indien est décédé peu après à l'hôpital.

Vendredi, la police, qui avait indiqué que le père de la victime avait appris la nouvelle de la mort de son fils sur Facebook, avait présenté ses excuses à la famille du jeune homme pour ne pas l'avoir informée plus tôt.

Le meurtre du jeune étudiant pourrait avoir un caractère raciste, selon la police.