Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, qui se vante régulièrement de son goût pour les belles femmes, s'est proposé vendredi devant la presse pour «faire le casting» des hôtesses qui pourraient être employées sur les trains à grande vitesse (AV) italiens.

Publié le 10 déc. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je me propose pour le casting si vous décidez d'embaucher des hôtesses sur les trains à grande vitesse», a-t-il déclaré avec un grand sourire, à Mauro Moretti, patron des chemins de fer italiens (FS), lors de l'inauguration d'une nouvelle gare pour les trains à grande vitesse à Rome.

L'attention prononcée du Cavaliere pour les jolies femmes lui a valu toute une série d'ennuis ces dernières années, son nom s'étant trouvé mêlé à plusieurs reprises à des scandales sexuels, ainsi qu'une procédure de divorce intentée par sa deuxième épouse Veronica Lario.

Le magnat milliardaire, qui a fait fortune avec ses télévisions, a également déploré le fait que l'Italie soit encore «au Moyen-Âge» en ce qui concerne les infrastructures de transport, critiquant les lourdeurs administratives qui freinent les travaux.

«Notre Italie, par rapport aux autres pays, semble vraiment un pays du Moyen-Age (...) avec la montagne de difficultés provenant d'une bureaucratie pléthorique», évoquant la grande quantité de permis nécessaires pour effectuer des travaux à Rome et les lenteurs que cela entraîne.