Source ID:; App Source:

Sarkozy déterminé à affronter les «grandes difficultés» de 2009

Le président Nicolas Sarkozy a prévenu mercredi les Français qu'après une... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Paris

Le président Nicolas Sarkozy a prévenu mercredi les Français qu'après une «rude» année 2008, de grandes difficultés les attendaient en 2009, et s'est dit déterminé à «faire face» à ces difficultés en poursuivant son programme de réformes.

Présentant ses voeux aux Français dans la soirée lors d'une brève allocution radiotélévisée, M. Sarkozy a admis que l'année écoulée avait été «rude». «Les difficultés qui nous attendent en 2009 seront grandes», notamment en raison de la crise financière, «mais de cette crise va naître un monde nouveau auquel nous devons nous préparer en travaillant plus», a-t-il dit.

Alors que la France cédait mercredi à minuit la présidence tournante de l'Union européenne à la République tchèque, les voeux présidentiels ont débuté sur fond de tour Eiffel en bleu, ornée des quinze étoiles du drapeau européen.

En plein conflit entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, M. Sarkozy a annoncé qu'il ferait une tournée lundi et mardi au Proche-Orient pour «chercher les chemins de la paix». Outre le sud du Liban, où il était déjà prévu qu'il se rende, il ira en Israël, dans les territoires palestiniens, en Egypte et en Syrie.

M. Sarkozy n'a pas dissimulé aux Français les «difficultés» à venir, la France devant basculer en 2009 dans la récession pour la première fois depuis 1993.

«Je suis plus décidé que jamais à y faire face, avec le souci de la justice, avec l'obsession d'obtenir des résultats», a-t-il assuré, promettant de s'attaquer d'abord au chômage, qui a bondi fin 2008 (+3,2% en novembre, 8,5% sur un an).

Après le plan de sauvetage des banques (360 milliards d'euros de garanties bancaires), «le plan de relance massif» (26 milliards d'euros), les mesures «pour sauver notre industrie automobile», M. Sarkozy a déclaré que «d'autres initiatives seront prises avec le fonds souverain» créé par la France, afin de «préserver notre tissu industriel». Ce fonds, destiné à soutenir les entreprises, est doté de 20 milliards d'euros en 2009.

M. Sarkozy a insisté sur les réformes à venir: l'hôpital, la formation professionnelle, l'organisation territoriale, la recherche.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer