(Tallahassee) Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a promulgué vendredi une loi de l’État qui élimine le statut de « district spécial privé » dont jouit Walt Disney World dans cet État depuis 55 ans.

Publié le 22 avril
Anthony Izaguirre Associated Press

Le géant du divertissement s’est opposé récemment à une nouvelle loi de l’État qui interdit l’enseignement à l’école sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, de la maternelle à la troisième année, ainsi que l’enseignement qui n’est pas « approprié à l’âge ou au développement » de l’enfant.

La nouvelle loi promulguée vendredi par le gouverneur républicain éliminerait d’ici juin 2023 le district spécial de « Reedy Creek Improvement », qui gère les terrains du Walt Disney World Resort en Floride, ainsi qu’une poignée d’autres districts similaires. La loi permet toutefois de rétablir ces districts, ce qui ouvre la voie à une négociation éventuelle.

Cette décision pourrait avoir d’énormes implications fiscales pour Disney, dont les parcs thématiques ont transformé Orlando en l’une des destinations touristiques les plus populaires au monde. Cette mesure ne peut aussi qu’envenimer davantage les relations entre le gouvernement de l’État et un acteur politique majeur de Floride.

Pour le gouverneur DeSantis, cette attaque contre Disney constitue sa dernière salve dans une guerre culturelle menée contre les politiques impliquant la race, le sexe et le coronavirus. Ces batailles ont fait de lui l’un des politiciens républicains les plus populaires du pays et un candidat probable à la présidentielle de 2024.

Le différend avec Disney avait commencé lorsque le géant du divertissement a critiqué la loi interdisant l’enseignement sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre à la petite école. En mars, Disney a annoncé qu’elle suspendrait les contributions politiques dans l’État et soutiendrait plutôt les organisations qui s’opposent à la nouvelle loi.

M. DeSantis et ses collègues républicains ont ensuite fustigé Disney et ont défendu la loi comme étant raisonnable. Lors de la cérémonie de promulgation de la nouvelle loi, vendredi, le gouverneur a soutenu que Disney avait menti sur le contenu de la loi sur l’éducation, et il a qualifié d’inacceptable l’intention de l’entreprise de la contester.

« Vous êtes une société basée à Burbank, en Californie, et vous allez mobiliser votre puissance économique pour attaquer les parents de mon État, a-t-il dit. Nous considérons cela comme une provocation, et nous allons lutter contre cela. »