(New York) Un garçon de 12 ans a été tué par balle jeudi soir à New York, alors qu’il était assis dans une voiture à l’arrêt en compagnie d’une jeune femme qui a été blessée et d’une fillette saine et sauve, ont annoncé la police et le maire de la ville.

Publié le 1er avril
Agence France-Presse

Des policiers ont été appelés pour des coups de feu tirés dans le quartier de Brooklyn peu avant 20 h et ont constaté à leur arrivée qu’une voiture était stationnée dans une rue avec trois occupants, a expliqué lors d’un bref point de presse un inspecteur de la police de New York (NYPD), Michael Kemper.

« Sur le siège passager, il y avait un garçon de 12 ans qui s’était fait tirer dessus à de multiples reprises. Il est décédé sur place », a dit le policier en parlant d’un « incident épouvantable ».

Il a ajouté qu’une femme de 20 ans, assise sur le siège conducteur, s’était également fait tirer dessus plusieurs fois, a été transportée à l’hôpital pour y être opérée et « devrait survivre ».

Enfin, une fillette de huit ans sur la banquette arrière n’a pas été touchée.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les victimes avaient garé leur voiture pour acheter à manger quand « des coups de feu ont été tirés qui ont traversé le véhicule », a ajouté M. Kemper, mais sans dire si les victimes avaient été visées ou avaient été touchées par des balles perdues.  

Présent devant la presse, le maire de New York Eric Adams, un ancien policier afro-américain, s’est demandé : « Que se passe-t-il pour les gens assis dans leur voiture et tués par balle ? Quand allons-nous cesser de nous battre pour les innocents dans cette ville ? ».

Le maire démocrate a pris ses fonctions en janvier sur un programme de lutte contre la criminalité, la récidive et contre la propagation illégale des armes à feu à New York, une mégapole de près de neuf millions d’habitants dont les statistiques des crimes et délits, notamment par armes à feu, ont fortement grimpé depuis 2020.

« Tant que nous aurons des armes à feu dans un système qui encourage la récidive, nous continuerons à avoir des scènes de crimes comme celle-là », a déploré M. Adams.