(Londres) La police britannique a annoncé avoir arrêté mercredi deux hommes à Manchester, dans le nord-ouest de l’Angleterre, dans le cadre de l’enquête sur la prise d’otage dans une synagogue au Texas mi-janvier.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

« Ils restent en détention pour être interrogés », a précisé la police de Manchester sur Twitter.

Cette dernière avait déjà arrêté quatre hommes pour les interroger dans le cadre de cette enquête.

Le FBI, la police fédérale américaine, a identifié un ressortissant britannique de 44 ans, Malik Faisal Akram, comme le preneur d’otages dans une synagogue de Colleyville, une ville d’environ 23 000 habitants située à une quarantaine de kilomètres de Dallas, au Texas.

Il a été tué dans l’assaut donné le 15 janvier par la police tandis que les quatre otages ont tous été libérés sains et saufs.

Selon des médias britanniques, Malik Faisal, qui vivait à Blackburn, dans le nord de l’Angleterre, avait fait l’objet en 2020 d’une enquête du service de renseignement intérieur (MI5) du Royaume-Uni, qui avait conclu à une absence de menace.

Il avait pourtant dit qu’il priait depuis « deux ans » pour mourir en martyr, lors d’un échange avec son frère révélé par le journal The Jewish Chronicle.