(Washington) Des millions d’Américains étaient à l’abri lundi après le déclenchement d’une tempête hivernale majeure qui a frappé l’est des États-Unis avec son lot de neige et de glace, provoquant des coupures de courant ainsi que des perturbations dans les transports routiers et aériens.

Mis à jour le 17 janvier
Agence France-Presse

L’alerte météo hivernale concerne plus de 80 millions de personnes, selon les médias américains.

Le National Weather Service (NWS) avait averti qu’une « tempête hivernale majeure » frapperait l’est des États-Unis, avant de se diriger vers le sud du Canada.

Il avait indiqué que jusqu’à 30 centimètres de neige pourraient recouvrir lundi une zone qui va du Tennessee à la Géorgie au Vermont et à l’État de New York accompagnés de vents forts et de pluies verglaçantes.  

Les vents pourraient atteindre la force d’un ouragan sur la côte atlantique, a encore prévenu le NWS.  

Les coupures d’électricité ont affecté quelque 190 000 personnes tôt lundi, selon le site PowerOutage.us.

Des milliers de vols domestiques et internationaux ont été annulés. L’aéroport international Charlotte Douglas en Caroline du Nord a été le plus touché avec 1200 vols annulés, soit plus de 90 % de ses services réguliers, selon le site FlightAware.  

Plusieurs États ont en outre fait état de perturbations sur les axes de circulation dimanche soir et une partie de l’autoroute inter-États I95 a été fermée en Caroline du Nord.

Les automobilistes ont été prévenus de « conditions routières dangereuses » et de gros encombrements de l’Arkansas jusqu’au Maine.

« L’air arctique déjà en place dans le centre et l’est des États-Unis va se combiner avec ce système dynamique pour créer une épaisse couche de plus de 30 centimètres de neige », selon le NWS, qui prévoit le long de la chaîne de montagnes des Appalaches des chutes de neige de 2,5 cm par heure lundi et des conditions glaciales mardi.

La Floride, plus habituée à un temps clément même à cette période de l’année, a été indirectement touchée lorsque plusieurs tornades accompagnées de neige, provoquées par cette tempête hivernale ont fait des dégâts matériels et provoqué des inondations côtières dimanche, selon le Weather Channel.

État d’urgence

En Géorgie, un autre État parmi les plus affectés, le gouverneur Brian Kemp avait déclaré dès vendredi l’état d’urgence, et des chasse-neige étaient à l’œuvre pour dégager les routes. Atlanta, au climat doux, a vu tomber de la neige.

La Virginie et la Caroline du Nord ont également déclaré l’état d’urgence. Plus de 30 cm de neige sont tombés sur ce dernier État, selon la chaîne météo.

La police de Virginie a annoncé sur Twitter plusieurs accidents de la route sans gravité et l’arrêt du trafic sur une grande autoroute du sud de l’État.

Le gouverneur de la Caroline du Nord, Roy Cooper, a confirmé sur Twitter qu’il était tombé jusqu’à 30 cm de neige dans certaines régions à la mi-journée et qu’un « important givrage causait des problèmes dans le centre de l’État », tout en appelant la population à rester à l’abri et à éviter si possible les déplacements.

Dans ce même État, des étudiants ont connu une grosse frayeur avec l’effondrement du toit d’une résidence universitaire, selon la chaîne locale ABC, un incident qui n’a pas fait de blessé. « C’était très effrayant », a raconté Melody Ferguson, étudiante au Brevard College, à la chaîne.

Le nord-est des États-Unis s’était déjà trouvé enneigé début janvier, recouvert d’un manteau blanc atteignant jusqu’à 30 cm d’épaisseur. Des centaines d’automobilistes étaient restés bloqués près de 20 heures sur un axe majeur reliant la capitale Washington.