(New York) C’était le signe d’une certaine normalité à Waukesha, petite ville du Wisconsin. Après une interruption d’une année en raison de la pandémie de coronavirus, le traditionnel défilé de Noël était de retour dimanche dans cette banlieue située à 30 km à l’ouest de Milwaukee.

Richard Hétu
Richard Hétu Collaboration spéciale

Mais le tableau rassurant de citoyens et de politiciens marchant et dansant au rythme de fanfares le long de la rue principale a viré au cauchemar vers 16 h 39, lorsque le conducteur d’un VUS rouge a renversé des barrières et foncé sur la foule. Le véhicule a frappé plusieurs dizaines de personnes, dont au moins 12 enfants. Dans la nuit de lundi, on faisait état d’au moins cinq morts et plus de 40 blessés.

« Aujourd’hui, notre communauté a été confrontée à l’horreur et à la tragédie dans ce qui aurait dû être une fête communautaire », a déclaré le maire de Waukesha, Shawn Reilly, lors d’une conférence de presse en soirée, déplorant un « acte horrible et insensé ».

Le chef de police de Waukesha, Dan Thompson, a annoncé qu’une personne d’intérêt avait été arrêtée et que le VUS avait été récupéré. Il a indiqué qu’un policier avait ouvert le feu en direction du véhicule dans le but d’arrêter sa course.

PHOTO JOHN HART, WISCONSIN STATE JOURNAL VIA ASSOCIATED PRESS

Le chef de la police locale, Dan Thompson

« Personne n’a été blessé à la suite de la décharge de l’arme », a-t-il dit.

Suspect déjà accusé d’actes de violence

Deux responsables des forces de l’ordre, s’exprimant sous couvert d’anonymat parce qu’ils n’étaient pas autorisés à discuter de l’affaire publiquement, ont identifié la personne comme étant Darrell Brooks, 39 ans.

Des documents judiciaires en ligne indiquent qu’une personne nommée Darrell Brooks, dont la date de naissance lui donne 39 ans, a deux affaires pénales ouvertes dans le comté de Milwaukee. Dans un dossier, déposé le 5 novembre, il est accusé de résistance ou d’entrave à un policier, d’homicide par imprudence, de conduite désordonnée, d’avoir omis de se présenter en cour et de coups et blessures.

Dans l’autre dossier, déposé en juillet 2020, Darrell Brooks est accusé de mise en danger d’autrui et de possession illégale d’une arme à feu.

Des enquêteurs interrogeaient la personne en garde à vue au sujet d’un crime antérieur, qu’un des responsables a décrit comme une querelle impliquant un couteau. Le responsable a prévenu que l’enquête n’en était qu’à ses débuts.

Il n’a avancé aucune hypothèse pour expliquer le drame. Des témoins ont décrit le conducteur du VUS comme étant un homme, mais la police n’a pas confirmé cette information. La prochaine conférence de presse des responsables de la ville est prévue ce lundi à 13 h.

PHOTO JEFFREY PHELPS, ASSOCIATED PRESS

Une personne d’intérêt a été arrêtée, a annoncé la police de Waukesha dimanche soir.

Selon des vidéos diffusées dimanche sur les réseaux sociaux, le véhicule a roulé sans frapper plusieurs participants et spectateurs du défilé avant de s’approcher à vive allure d’un groupe compact de personnes qui se trouvaient près de la fin du parcours.

« Mon équipe de danse était sur le point de tourner le coin pour finir le défilé », a raconté par écrit à La Presse Lindsay Eckert, qui dirigeait une équipe de danse.

Je me suis retournée pour faire face à mes danseuses et j’ai vu un VUS rouge traverser un groupe de personnes. La voiture est passée à toute allure devant notre groupe. Un parent a tiré un élève hors de la route de justesse.

Lindsay Eckert, qui dirigeait une équipe de danse lors du défilé

Aucun membre du groupe de Lindsay Eckert n’a été blessé.

« Mais à environ [20 mètres] derrière nous, on pouvait voir de nombreux corps dans la rue, entourés de personnes essayant de les aider », a-t-elle ajouté.

PHOTO JEFFREY PHELPS, ASSOCIATED PRESS

Chaises abandonnées en bordure du trottoir

Corey Montiho, dont une des filles participait également au défilé au sein d’une équipe de danse, se trouvait parmi les secouristes.

« Il y avait des pompons, des chaussures et du chocolat chaud renversé partout », a raconté au Milwaukee Journal-Sentinel ce membre de la commission scolaire de Waukesha. « J’ai dû passer d’un corps affaissé à un autre pour retrouver ma fille. Ma femme et mes deux filles ont presque été frappées. S’il vous plaît, priez pour tout le monde. S’il vous plaît, priez. Ma famille est en sécurité, mais beaucoup ne le sont pas. J’ai tenu la tête d’une petite fille dans ma main, elle avait des convulsions et saignait par les oreilles. J’ai tenu sa mère, qui s’est effondrée. S’il vous plaît, priez. »

Des membres d’un groupe de danse appelé les Milwaukee Dancing Grannies ont également été frappées.

« S’il vous plaît, gardez les mamies, toutes les personnes blessées et tous ceux qui ont été témoins de cet horrible évènement dans vos pensées et vos prières », pouvait-on lire dimanche soir sur la page Facebook de ce groupe dont le seul critère d’admission est d’être grand-mère.

PHOTO JOHN HART, ASSOCIATED PRESS

Le véhicule a frappé plus de 20 personnes, dont au moins 11 adultes et 12 enfants.

Les policiers ont bouclé rapidement le centre-ville de Waukesha après le passage du VUS. Vers 18 h, la police a déclaré que l’endroit était de nouveau sûr.

« Terrible incident »

Les messages de soutien ont afflué de partout.

« Kathy et moi prions pour Waukesha ce soir et pour tous les enfants, les familles et les membres de la communauté touchés par cet acte insensé », a tweeté le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers.

La Maison-Blanche a fait savoir de son côté qu’elle suivait « de près la situation à Waukesha ».

« Nous sommes de tout cœur avec tous ceux qui ont été touchés par ce terrible incident », a-t-elle ajouté.

La ville de Waukesha, qui compte un peu plus de 71 000 habitants selon le recensement de 2020, est le siège du comté du même nom. Un comté qui occupe une place incontournable dans la vie politique du Wisconsin, étant le plus important et irréductible bastion républicain de l’État.

Lyndon Johnson, en 1964, est le dernier démocrate à y avoir triomphé lors d’une élection présidentielle. En 2008, lorsque Barack Obama a battu le candidat républicain à la présidence, John McCain, par 13,9 points de pourcentage au Wisconsin, il a perdu ce comté par 25,7 points de pourcentage.

Le Wisconsin se retrouve ainsi sous les projecteurs pour la deuxième fois en quelques jours seulement. Vendredi dernier, un jury de Kenosha a créé l’émoi en acquittant Kyle Rittenhouse, ce jeune Blanc qui avait tué deux personnes avec un AR-15 en marge de manifestations contre le racisme et la brutalité policière le 25 août 2020 dans cette ville située dans le sud de l’État.

Avec Associated Press

Des attaques au camion répétées

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

L’attaque au camion survenue dimanche au Wisconsin n’est pas un cas isolé : ce type de crime a été perpétré dans plusieurs villes du globe au cours des dernières années.

London, 2021

PHOTO NICOLE OSBORNE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Rassemblement à la mémoire des victimes de l’attaque à London, en Ontario, en juin dernier

Cinq membres d’une famille de confession musulmane ont été fauchés le 6 juin 2021 à London, en Ontario. Le conducteur, Nathaniel Veltman, 20 ans, a délibérément heurté la famille en raison de sa foi. Salman Afzaal, sa femme Madiha Salman, leur fille Yumna Salman et la mère de M. Afzaal, Talat Afzaal, ont été tués lorsqu’ils marchaient sur le trottoir. Le fils du couple, âgé de 9 ans, a été gravement blessé. Nathaniel Veltman fait face à quatre chefs d’accusation de meurtre prémédité et un de tentative de meurtre.

Toronto, 2018

PHOTO AARON VINCENT ELKAIM, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Alek Minassian a fauché 10 personnes à bord de sa camionnette, à Toronto, en avril 2018.

Le conducteur d’une camionnette blanche a fauché 10 personnes le 23 avril 2018, en plus d’en blesser 16 autres, sur le trottoir d’une rue animée de Toronto, dans le quartier de North York. Presque trois ans plus tard, en mars 2021, Alek Minassian, l’auteur du crime, a été reconnu coupable de tous les chefs d’accusation portés contre lui, soit 10 chefs de meurtre prémédité et 16 chefs de tentative de meurtre.

Charlottesville, 2017

PHOTO RYAN M. KELLY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Attaque à Charlottesville, le 12 août 2017

Un rassemblement de suprémacistes blancs a été le théâtre d’une attaque au camion-bélier à Charlottesville, en Virginie, en 12 août 2017. Un néonazi de 20 ans, James Fields, a foncé sur un groupe de contre-manifestants antiracistes, tuant une militante et en blessant près de 20 autres. La même journée, un hélicoptère de la police de l’État de la Virginie, qui surveillait l’évènement du haut des airs, s’est écrasé, causant la mort du pilote et de son passager.

Nice, 2016

PHOTO VALERY HACHE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Attaque sur la Promenade des Anglais, à Nice, le 14 juillet 2016

La Promenade des Anglais, au bord de la Méditerranée, à Nice, a été marquée par un crime sanglant le 14 juillet 2016. Le conducteur d’un camion de 19 tonnes a foncé dans une foule dense, réunie à l’occasion de la fête nationale française. Pas moins de 86 personnes ont été tuées. Le conducteur a été abattu par les policiers lorsqu’il était au volant du véhicule. Le groupe armé État islamique a revendiqué l’attentat.

Berlin, 2016

PHOTO ODD ANDERSEN, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Attaque à Berlin, le 19 décembre 2016

Un drame est venu ébranler la tenue d’un marché de Noël à Berlin, en Allemagne, le 19 décembre 2016. Un camion s’est rué sur la foule, tuant 12 personnes et faisant 48 blessés. L’une des victimes a été retrouvée dans la cabine du véhicule noir, et a été tuée par balle. La chancelière allemande, Angela Merkel, avait suscité la controverse à l’époque en qualifiant le drame « d’acte terroriste », en sous-entendant que le suspect était probablement un demandeur d’asile.