(Albany) Eric M. Smith, condamné pour le meurtre d’un bambin de quatre ans dans l’État de New York alors qu’il était lui-même âgé de 13 ans vient d’obtenir une libération conditionnelle à sa 11e tentative.

Associated Press

Aujourd’hui âgé de 41 ans, M. Smith a été entendu par le comité des libérations conditionnelles le 5 octobre dernier et les commissaires ont accepté de lui accorder cette libération dès le 17 novembre prochain. La transcription de l’audience n’était pas encore disponible.

En 1994, Eric M. Smith a été condamné pour le meurtre au deuxième degré de Derrick Robie. Il avait attiré gamin dans un boisé près de chez lui, où il l’avait assassiné en le frappant à la tête avec une pierre. Le meurtre est survenu alors que le petit Derrick Robie se rendait à pied à son camp d’été dans le village de Savona, dans le comté de Steuben, en août 1993.

Lors du procès, l’avocat de la défense avait plaidé que son client était atteint d’une maladie mentale. L’argument n’a toutefois pas joué en faveur de l’adolescent qui a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération avant neuf ans.

Lors d’une précédente audience devant le comité des libérations conditionnelles, en 2014, le détenu avait raconté que c’est toute la rage et la frustration accumulée par des années d’intimidation qu’il avait déversées sur sa jeune victime qui ne le méritait absolument pas.

Les parents de Derrick, Dale et Doreen Robie, se sont opposés à la libération du meurtrier de leur fils chaque fois que ce dernier a présenté une demande de libération. Ils ont aussi milité en faveur d’une réforme du processus afin qu’un détenu ne puisse présenter une demande de libération qu’une fois tous les cinq ans plutôt qu’à tous les deux ans.

Dale Robie a déclaré à un média local que sa famille ne souhaitait pas commenter la décision de libérer M. Smith.