(San Francisco) San Francisco va devenir la première ville aux États-Unis à exiger la présentation d’une preuve vaccinale contre la COVID-19 pour l’accès à certains lieux publics, sans possibilité de présenter un test négatif, a annoncé jeudi la maire de cette grande ville californienne.

Agence France-Presse

Bars, restaurants, boîtes de nuit, théâtres, et autres lieux de divertissement, ainsi que salles de sport sont concernés par la mesure qui entrera en vigueur le 20 août pour les clients et le 13 octobre pour le personnel des établissements.

« Pourquoi nous faisons cela ? Pour protéger les travailleurs, les enfants, ceux qui ne peuvent pas être vaccinés », a déclaré la maire London Breed lors d’une conférence de presse.

« Nous savons que pour que notre ville se remette de la pandémie et prospère, nous devons utiliser la meilleure méthode pour combattre la COVID-19, et (cette méthode) c’est les vaccins », a-t-elle affirmé.

Les enfants de moins de 12 ans, non éligibles à la vaccination pour le moment aux États-Unis, ne sont pas inclus dans cette obligation.

Actuellement, 77 % des près de 900 000 habitants de San Francisco ont reçu au moins une dose d’un vaccin anti-COVID-19, et 71 % sont entièrement vaccinés.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche Jeff Zients a plaidé en faveur de dispositifs d’obligation de vaccination, notamment de la part des employeurs, qui selon lui, « aideront à garder les gens en sécurité et aideront à stopper la propagation du virus ».

Début août, New York était devenue la première ville américaine à créer un passeport vaccinal, qui sera lancé le 16 août.

Ce dispositif, baptisé « Key to NYC pass », « exigera la vaccination des salariés et des clients des restaurants en intérieur, des salles de sport et des salles de spectacle », avait expliqué le maire démocrate Bill de Blasio, précisant qu’il faudrait « au moins une dose » de vaccin, même si — à l’inverse de San Francisco — un test négatif pourra également permettre l’accès.

Selon le média local NOLA.com, la très touristique ville de La Nouvelle-Orléans en Louisiane, doit également annoncer jeudi l’instauration d’un passeport vaccinal pour l’accès à ses bars et restaurants ainsi que pour certaines structures comme le vaste stade couvert du Superdome.