(Washington) Les violents incendies de forêt qui frappent actuellement plusieurs États de l’ouest des États-Unis soulignent le besoin d’agir contre la crise climatique, a dit vendredi le président américain Joe Biden.

Agence France-Presse

« Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur la manière dont les effets combinés et croisés de la chaleur extrême, de la sécheresse prolongée et des violents incendies, affectent le pays », a-t-il dit lors d’une réunion en visioconférence avec les gouverneurs de certains États affectés.

« Derrière tout cela, il y a la nécessité de combattre le changement climatique et de réussir », a estimé le président.

Joe Biden a noté que depuis la dernière réunion de ce type, il y a un mois, le nombre de feux avait doublé, passant à 66 incendies. Plus de 13 700 kilomètres carrés ont déjà été ravagés par les flammes dans le pays.

Des milliers de pompiers sont mobilisés, dans des conditions souvent dangereuses.

Face au président, les gouverneurs des États du Montana, de Washington et de Californie ont, eux, appelé l’État fédéral à leur venir en aide, financièrement ou sur le plan logistique.

Ils ont aussi évoqué les problèmes de pénurie auxquels sont confrontés les soldats du feu, que ce soit pour trouver des lances d’incendie ou du carburant pour les avions, après que la pandémie a désorganisé le commerce et l’industrie dans le monde.