(Los Angeles) L’Ouest américain se préparait à l’arrivée d’orages secs dimanche soir, susceptibles de déclencher de nouveaux incendies dévastateurs dans une région déjà en proie aux flammes.

Agence France-Presse

Huit brasiers sont apparus au cours des dernières 24 heures, portant à 80 le nombre de gros incendies en cours aux États-Unis, où ils ont déjà consumé 4680 km2, selon le dernier bilan du Centre national d’information sur les incendies.

Près de 20 000 soldats du feu sont engagés pour les combattre, dont 2000 déployés contre le Bootleg Firce, en Oregon, qui a brûlé plus de 1200 km2 à lui seul, soit plus que la superficie de New York.

Les services météorologiques ont mis en garde contre l’arrivée d’« orages secs », de la Californie jusqu’au nord de la chaîne des Rocheuses, qui pourraient encore aggraver la situation.  

Fréquents quand les températures sont élevées et l’air sec, ces phénomènes orageux sont bien accompagnés de pluies, mais elles s’évaporent avant d’atteindre le sol, en traversant des masses d’air chaud. La foudre, elle, reste susceptible de faire des dégâts, et donc de provoquer de nouveaux incendies.

« Les chances de voir un incendie d’importance sont élevées à travers toute la zone jusqu’à lundi, en raison d’une foudre abondante », ont affirmé les services météorologiques de Californie du Sud dans un bulletin de prévisions.

« De forts vents irréguliers issus d’orages pourraient provoquer des rythmes élevés de propagation », précisent-ils.

Au Canada, une vingtaine de nouveaux incendies se sont déclarés dans les deux derniers jours en Colombie-Britannique, province de la côte Pacifique, selon le tableau de bord du service local des incendies.

La compagnie électrique Hydro BC a indiqué samedi qu’un survol de ses lignes proches d’incendies dans la région de Kelowna (à 270 km au nord-est de Vancouver) n’avait pas révélé de dommages, mais elle a averti ses clients de se préparer à de possibles coupures de courant et à se munir de trousses de secours.

En Ontario, une quinzaine d’incendies se sont déclarés samedi selon la carte des services d’incendies de forêt de la province.

Dans la région de Red Lake, un incendie couvre à présent 45 000 hectares.