(New York) Le gouverneur de l’État de New York Andrew Cuomo devrait être entendu par la justice samedi pour répondre d’accusations de harcèlement sexuel formulées il y a plusieurs mois par d’anciennes employées, ont annoncé jeudi des médias américains.

Agence France-Presse

Andrew Cuomo devrait répondre aux questions des enquêteurs du bureau de la procureure générale de l’État de New York, signe que l’enquête démarrée il y a quatre mois pourrait entrer dans sa phase finale, selon le New York Times citant des sources proches du dossier.

Les avocats auxquels l’enquête a été confiée ont réuni les témoignages de plusieurs femmes accusant Andrew Cuomo, et collecté des courriels, messages et autres documents, poursuit le journal.

Le gouverneur démocrate, vu en 2020 comme un héros de la lutte contre la COVID-19, est aujourd’hui empêtré dans une série de scandales et dans la pire crise de sa carrière politique.

Depuis février, huit femmes ont dénoncé des gestes et propos inappropriés de M. Cuomo, des accusations qu’il a niées.

Une ex-conseillère, Lindsey Boylan, avait affirmé en février dans une note de blogue qu’il l’avait harcelée lorsqu’elle travaillait pour son administration, de 2015 à 2018.

Selon elle, Andrew Cuomo l’avait embrassée sur la bouche de façon non sollicitée, avait suggéré qu’elle joue avec lui au « strip poker » et « multiplié les efforts pour (lui) toucher le dos, les bras, les jambes ».

Une autre ancienne conseillère pour la santé, Charlotte Bennett, âgée de 25 ans, avait déclaré que le gouverneur de 63 ans lui avait fait des remarques, en juin 2020, sur le fait qu’il était ouvert à des liaisons avec des femmes d’une vingtaine d’années, l’interrogeant sur sa vision d’une telle différence d’âge.

Si M.  Cuomo n’a jamais essayé de la toucher, elle disait avoir compris qu’il « voulait coucher avec (elle) » et s’être « sentie horriblement mal à l’aise et effrayée ».

Il a par ailleurs été accusé d’avoir caché l’ampleur des décès liés à la pandémie dans les maisons de retraite et d’avoir fait travailler des collaborateurs sur son livre de mémoires sur la pandémie, pour lequel il a reçu une avance inhabituelle de 3,1 millions de dollars et devait toucher encore deux millions supplémentaires d’ici 2022.

Appelé à démissionner par de nombreux démocrates en début d’année, M.  Cuomo a refusé, rejetant toutes les accusations contre lui.