(Montréal) La première victime canadienne identifiée dans l’effondrement partiel d’un immeuble en copropriété dans le sud de la Floride est une ancienne résidente de Montréal.

La Presse Canadienne

Ingrid (Itty) Ainsworth, âgée de 66 ans, est décédée dans l’effondrement survenu le 24 juin avec son mari Tzvi Ainsworth, 68 ans.

Leurs identités ont été rendues publiques plus tôt cette semaine par la police de Miami-Dade après que leurs corps aient été retrouvés lundi, 11 jours après l’effondrement du bâtiment.

Des centaines de personnes se sont présentées mardi au siège mondial de l’organisation hassidique le Chabad-Loubavitch, à Brooklyn, pour rendre un dernier hommage au couple.

Mme Ainsworth, née Fellig, était originaire de Montréal et a rencontré Tzvi, qui était originaire de l’Australie.

Le bureau des communications du Chabad a expliqué dans un communiqué que le couple avait brièvement vécu au Canada après leur mariage, avant de partir pour l’Australie

L’Associated Press a rapporté que le couple avait vécu en Australie pendant près de deux décennies avant de retourner dans le sud de la Floride pour résider près de leurs enfants. Ces dernières années, la famille de Mme Ainsworth a déménagé en grande partie en Floride, mais elle avait encore de la famille élargie à Montréal.

Le couple, qui a eu sept enfants, célébrait la naissance de deux petits-enfants. Leur fils vivant en Afrique du Sud a récemment eu un bébé, de même que leur fils vivant en Floride il y a quelques jours à peine, avait raconté samedi leur nièce Chana Harrel à l’Associated Press.

Aucun survivant

Mercredi, les secouristes ont abandonné tout espoir de retrouver des survivants dans les décombres, déplaçant leurs efforts vers la récupération des restes après que les autorités eurent conclu qu’il n’y avait « aucune possibilité de vie ».

Personne n’a été retrouvé vivant depuis l’effondrement partiel de l’immeuble de 12 étages, à Surfside.

Affaires mondiales Canada a rapporté que trois familles canadiennes différentes ont été touchées par la tragédie et que trois Canadiens sont toujours portés disparus.

Un porte-parole a mentionné mardi que les responsables consulaires canadiens basés à Miami apportaient un soutien direct à la famille de la défunte et aux familles des personnes toujours portées disparues.

Avec les informations de l’Associated Press et de Sidhartha Banerjee à Montréal