(Carbis Bay) Le président américain Joe Biden recevra la chancelière allemande Angela Merkel le 15 juillet à la Maison-Blanche, a annoncé vendredi sa porte-parole en marge du Sommet du G7 en Cornouailles.

Agence France-Presse

La dirigeante allemande, qui doit quitter la chancellerie après les élections législatives de septembre, entretenait des relations notoirement difficiles avec Donald Trump.

« La visite de la chancelière Merkel mettra en valeur les liens profonds entre les États-Unis et l’Allemagne », a souligné Jen Psaki dans un communiqué, précisant que la pandémie de COVID-19 et le climat feraient partie des sujets prioritaires de la rencontre.

À ce jour, le président démocrate n’a reçu, en personne, que deux dirigeants étrangers : le premier ministre japonais Yoshihide Suga et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Si l’Allemagne et les États-Unis entretiennent traditionnellement des relations étroites, le mandat de M. Trump avait été marqué par un refroidissement notable entre Berlin et Washington.

PHOTO SAUL LOEB, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Angela Merkel et Donald Trump Washington, au printemps 2017

L’ex-président s’en était notamment pris à ce qu’il considérait comme la trop faible contribution allemande au budget de l’OTAN, mais aussi aux exportations allemandes.

Il avait annoncé en juillet, sans concertation, le redéploiement de 12 000 soldats américains stationnés en Allemagne. Ce projet a été abandonné par Joe Biden dès son arrivée au pouvoir.