(Washington) Le gouvernement américain est en passe d’approuver le projet d’installation d’éoliennes au large des côtes californiennes, ont annoncé des responsables mardi, après l’approbation plus tôt ce mois-ci du plus gros projet d’éolien jusqu’ici aux États-Unis, au large du Massachusetts.

Agence France-Presse

L’accès aux eaux californiennes pour de tels projets est désormais possible depuis que le Pentagone ne s’y oppose plus, ont affirmé ces responsables ; le ministère américain de la Défense utilise cette zone de l’océan pour ses exercices militaires et avait empêché les entreprises privées d’y développer des projets.

Le changement de position permet donc la mise en place des « premiers projets d’énergie verte d’envergure commerciale au large » de la côte ouest, a souligné la Maison-Blanche dans un communiqué.

Deux zones ont déjà été identifiées près de la partie centrale de la Californie.

Ces zones « vont nous permettre de développer une importante nouvelle ressource nationale d’énergie verte pour les années à venir », a précisé la Maison-Blanche.

Selon les autorités, les deux zones pourraient fournir assez d’énergie propre à près de 1,6 million de foyers.

La conseillère nationale au climat Gina McCarthy a déclaré devant la presse que le gouvernement Biden « voyait grand » dans sa volonté de fortement développer aux États-Unis l’industrie encore balbutiante de l’éolien au large des côtes.

Plus tôt ce mois-ci, Washington a autorisé le plus grand projet d’énergie éolienne de l’histoire américaine, avec 84 éoliennes dont la construction est prévue dans les eaux de l’État du Massachusetts, dans le nord-est du pays. Selon le département de l’Intérieur, elles permettraient d’alimenter 400 000 foyers et commerces.

M. Biden a fixé un objectif de 30 gigawatts générés par l’énergie éolienne en mer d’ici 2030.