(Albany) Un groupe de 59 élus démocrates de l’État de New York ont réclamé jeudi la démission du gouverneur Andrew Cuomo à la suite d’une nouvelle allégation selon laquelle il aurait fait des attouchements à une employée dans sa résidence officielle, l’année dernière.

Marina Villeneuve
Associated Press

Dix-neuf sénateurs et 40 membres de l’Assemblée ont déclaré jeudi que le moment était venu pour M. Cuomo de partir.

« À la lumière de l’aveu du gouverneur d’un comportement inapproprié et de la modification des données sur les décès liés à la COVID-19 dans les établissements de soins, il a perdu la confiance de la population et de la législature de l’État. Il ne peut plus être inefficace en cette période où les besoins sont les plus urgents », peut-on lire dans la lettre.

PHOTO HANS PENNINK, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

L’élue Catalina Cruz, qui représente la circonscription de Jackson Heights à l’Assemblée législative de l’État de New York, a demandé la démission du gouverneur Andrew Cuomo.

Ce message intervient au moment où l’emprise de M. Cuomo sur le pouvoir dans l’État semblait de plus en plus ténue. Le plus haut dirigeant démocrate de l’Assemblée de l’État, Carl Heastie, a déclaré qu’il rencontrerait jeudi les élus afin de discuter des « voies potentielles à suivre » à la lumière des allégations croissantes.

Dans l’État de New York, l’Assemblée est la chambre législative qui peut destituer M. Cuomo, qui a fait face à de multiples allégations d’inconduite sexuelle envers des employées.

Un journal d’Albany a rapporté mercredi les allégations d’une employée non identifiée voulant que M. Cuomo avait placé une main sous sa chemise et l’a caressée après l’avoir convoquée à la résidence officielle, l’Executive Mansion.

Andrew Cuomo a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne démissionnerait pas. Il a exhorté la population à attendre le résultat d’une enquête de la procureure générale Letitia James sur sa conduite. Son cabinet n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire, jeudi.

M. Cuomo a nié avoir touché qui que ce soit de manière inappropriée, mais a déclaré qu’il était désolé d’avoir mis quelqu’un mal à l’aise même si cela n’était pas son intention.