(Washington) Joe Biden n’a jamais qualifié ses adversaires républicains de préhistoriques. Il estime juste que certains d’entre eux se comportent… comme l’homme de Néandertal.

Agence France-Presse

Les propos du président américain, qui a estimé mercredi que la levée des restrictions anti-COVID-19 dans les États du Texas et du Mississippi découlait d’un « raisonnement digne de l’homme de Néandertal », ont fait des vagues.

Et sa porte-parole Jen Psaki s’est employée jeudi à les minimiser.

PHOTO ANDREW HARNIK, ASSOCIATED PRESS

La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki

« Le comportement d’un homme de Néandertal […] Pour être très claire : le comportement », a-t-elle insisté, interrogée lors de son point de presse quotidien.

« D’abord, nous étions les “ pitoyables ” », a tweeté l’élu républicain Jim Jordan, dans une allusion aux propos de Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle de 2016.

« Et maintenant ? Nous sommes des “ hommes de Néandertal ”. Pas assez intelligents pour décider par nous-mêmes. Voilà ce que les démocrates pensent de nous », a-t-il poursuivi, faisant écho aux critiques récurrentes de certains républicains qui dénoncent le mépris des démocrates pour leur base électorale.

Pour Jen Psaki, le président exprimait d’abord sa « frustration » et son « exaspération » face aux responsables politiques qui refusent de suivre les recommandations de la communauté scientifique.

Le Texas a annoncé mardi la fin du port du masque obligatoire et la réouverture de « 100 % » des commerces dès la semaine prochaine. Le Mississippi a fait le même choix, dès mercredi : « Il est temps ! », a tweeté le gouverneur Tate Reeves.