(Washington) Deux cas du variant du coronavirus initialement repéré en Afrique du Sud, ont été identifiés pour la première fois aux États-Unis, ont indiqué jeudi les autorités de Caroline du Sud.

Publié le 28 janv. 2021
Agence France-Presse

Les responsables sanitaires de cet État du sud du pays n’ont pas établi de lien entre les deux malades ni identifié de voyage récent susceptible d’avoir causé ces infections.

Le variant venu d’Afrique du Sud était déjà présent dans une trentaine de pays selon l’Organisation mondiale de la santé.

De nombreuses mutations du coronavirus ont été observées depuis son apparition, la grande majorité sans conséquence. Certaines peuvent toutefois lui donner un avantage pour sa survie, dont une plus grande transmissibilité.  

C’est le cas de la mutation dite britannique, qui pourrait devenir la principale variation du virus en circulation dans le pays d’ici le mois de mars, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies.  

Les scientifiques soupçonnent que les variants sud-africain et brésilien soient aussi susceptibles d’être plus contagieux.

Mais les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé jeudi que leur vaccin conservait la grande majorité de son efficacité contre les principales mutations des variants anglais et sud-africain du coronavirus causant la COVID-19.

La société de biotechnologie américaine Moderna avait elle pour l’instant indiqué que son vaccin contre la COVID-19 restait efficace notamment contre le variant britannique, mais qu’une réduction dans la protection contre le variant sud-africain avait été observée.