(Washington) Silencieuse depuis les violences du Capitole perpétrées par des pro-Trump, Melania Trump a finalement réagi lundi en condamnant les violences mais en dénonçant aussi les « attaques » dont elle s’estime victime.  

Agence France-Presse

« Je condamne absolument les violences qui ont eu lieu au Capitole. La violence n’est jamais acceptable », écrit l’épouse de Donald Trump dans une lettre publiée sur le site de la Maison-Blanche.

« C’est encourageant de voir que tant de gens se sont enthousiasmés et passionnés pour une élection, mais nous ne pouvons accepter que cette passion se transforme en violence », ajoute la première dame des États-Unis.

Mme Trump n’évoque cependant jamais explicitement le fait que ce sont des partisans de son mari, dopés par sa rhétorique et son refus d’accepter le verdict des urnes, qui ont semé le chaos dans la Capitole.

La première dame profite aussi de ce courrier pour dénoncer les « ragots salaces », les « attaques personnelles » et les « accusations trompeuses » la visant, sans donner de précisions sur les épisodes auxquels elle fait référence.

Le silence de Melania Trump depuis l’attaque de mercredi a suscité de nombreuses interrogations dans les médias américains.