Un législateur de l’État de Virginie-Occidentale, qui figure parmi les émeutiers ayant pénétré dans le Capitole, a remis samedi sa démission.

Jonathan Mattise
Associated Press

Le délégué Derrick Evans, qui fait face à des accusations d’avoir pénétré dans une zone interdite du Capitole, a fait part le gouverneur Jim Justice de sa décision par lettre.

Sa démission est effective sur-le-champ.

Âgé de 38 ans, Evans a comparu vendredi devant un juge fédéral à Huntington, en Virginie-Occidentale, après avoir été arrêté. Il fait aussi face à une accusation de trouble public.

S’il est reconnu coupable, il risque jusqu’à un an et demi de prison pour deux accusations de délit : entrée dans une zone réglementée et conduite désordonnée.

Evans a publié samedi un communiqué pour assumer l’entière responsabilité de ses actes, ajoutant qu’il jugeait préférable pour lui de démissionner pour se concentrer sur sa situation personnelle et ceux qu’il aime.

« J’assume l’entière responsabilité de mes actes et je regrette profondément toute blessure, douleur ou embarras que j’ai pu causer à ma famille, mes amis, mes électeurs et mes compatriotes de la Virginie-Occidentale », a-t-il déclaré.

Il espère aussi que sa décision permettra d’éviter toute distraction de l’Assemblée législative de l’État, afin que ses collègues « puissent travailler sérieusement à la construction d’un avenir meilleur ».

Dans une vidéo, largement partagée, mais qui a été supprimée, on peut voir Evans crier à l’intérieur d’une entrée du Capitole. Il essaie de se frayer un chemin à l’intérieur du bâtiment tout en hurlant avec d’autres partisans du président défait Donald Trump et saluant poing contre poing un policier qui les a laissé entrer.

Après avoir pénétré dans le bâtiment, Evans a déambulé autour de la rotonde du Capitole, où il a imploré d’autres émeutiers de ne pas vandaliser les œuvres d’art et les bustes.

Evans a rejoint et encouragé une foule à entrer illégalement dans le Capitole après avoir dit pendant des jours aux 30 000 abonnés de sa page Facebook de « se battre pour Trump », a écrit l’agent du FBI David DiMarco dans une plainte pénale.

Des législateurs d’au moins sept autres États se sont rendus à Washington pour soutenir Trump et manifester contre la confirmation de la victoire du démocrate Joe Biden.

On ne sait pas si un autre élu s’est joint à l’attaque du Capitole.

Le président de la Chambre de la Virginie-Occidentale, Roger Hanshaw, un républicain, a déclaré qu’il était temps de tourner la page, de passer à autre chose et de guérir.

« En annonçant sa démission, le délégué Evans a déclaré qu’il acceptait la responsabilité de ses actes et s’était excusé auprès de ceux qu’il avait blessés, a déclaré M. Hanshaw dans un communiqué. C’est un bon premier pas pour nous tous. »