(Washington) Les États-Unis ont déploré lundi 1015 morts supplémentaires du nouveau coronavirus en 24 heures, le bilan quotidien le plus bas en un mois, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, actualisé en continu et qui fait référence.

Agence France-Presse

Ces nouveaux décès enregistrés entre 20 h 30 locales lundi et la veille portent à 68 689 décès le bilan total de l’épidémie aux États-Unis, pays le plus endeuillé par la COVID-19 au monde selon les chiffres officiels.

Les bilans journaliers aux États-Unis ne sont pas passés en dessous de la barre des 1000 morts depuis début avril. Depuis mi-avril, le pays est bloqué sur un « plateau » dont il peine à redescendre.

Et l’administration du président Donald Trump prévoit un quasi-doublement du nombre de morts quotidiens dus à la pandémie de coronavirus d’ici le 1er juin, selon un document interne rapporté lundi par le New York Times et le Washington Post.

Le rapport prédit plus de 3000 morts et 200 000 nouveaux cas enregistrés par jour à cette date, alors que certains États ont commencé à progressivement mettre fin au confinement imposé à leurs citoyens.

Les États-Unis enregistrent également le plus grand nombre de personnes diagnostiquées malades de la COVID-19, avec près de 1,2 million de cas officiellement recensés. Près de 187 180 personnes sont déclarées guéries.