(Washington) Un représentant de la Louisiane, décédé mardi de la COVID-19 à l’âge de 41 ans, est devenu le premier membre du Congrès américain à succomber à la maladie aux États-Unis, le pays le plus endeuillé par la pandémie.

Agence France-Presse

Le républicain Luke Letlow avait été élu dans le 5e district de la Louisiane et devait prêter serment dimanche.

Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards, a annoncé sa mort sur Twitter en écrivant : « C’est avec le cœur lourd que @FirstLadyOfLA (la première Dame de Lousiane, NDLR) et moi offrons nos condoléances à la famille du député élu Luke Letlow, décédé après avoir lutté contre la COVID-19 ».

Le gouverneur a indiqué avoir ordonné que des drapeaux soient mis en berne le jour des funérailles de M. Letlow, qui laisse en deuil son épouse et leurs deux jeunes enfants.

Le républicain avait lui-même annoncé le 18 décembre qu’un test de dépistage avait donné un résultat positif pour lui et qu’il se trouvait en quarantaine à son domicile. Il avait été hospitalisé trois jours plus tard.

La cheffe des démocrates à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a aussi fait part de ses condoléances.  

« Notre chagrin est d’autant plus intense qu’il s’ajoute à celui de tant d’autres familles qui ont aussi perdu des proches emportés par cet effroyable virus », a-t-elle affirmé.

Les États-Unis ont connu une augmentation troublante des cas de coronavirus au cours des derniers mois.  

Lundi soir, le pays enregistrait 19,5 millions de cas et 337 918 décès, de loin les pires bilans au monde. En 24 heures, 3223 morts de plus ont été recensées (+1 %)