(Washington) L’ex-gouverneure du Michigan Jennifer Granholm a été choisie par le président américain désigné Joe Biden pour devenir secrétaire à l’Énergie, ont rapporté mardi plusieurs médias américains.

Agence France-Presse

Si elle obtient l’aval du Sénat, Mme Granholm, 61 ans, sera en première ligne pour aider à développer les alternatives aux énergies fossiles, comme promis par le démocrate pendant sa campagne.

Celle qui a aussi été procureure générale du Michigan a milité pour l’énergie propre et a de l’expérience dans les négociations avec les grands groupes automobiles.

Mme Granholm a beaucoup travaillé avec Joe Biden quand elle était gouverneure et lui vice-président de Barack Obama. Les deux ont ainsi été en contact étroit lors du programme de sauvetage de l’industrie automobile en 2008.

Bien que le travail du département de l’Énergie et son budget se concentrent sur l’entretien de l’arsenal nucléaire américain, le département opère également des laboratoires nationaux qui ont aidé à développer des technologies avancées en matière d’énergies renouvelables.  

L’expérience de Mme Granholm avec le secteur automobile pourrait aider à accélérer l’acceptation des véhicules électriques et le réseau de stations de recharge, des priorités pour M. Biden.