(Washington) Les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) ont demandé jeudi aux Américains de ne pas voyager pour les fêtes de Thanksgiving, l'Action de grâce américaine, à la fin de la semaine prochaine, alors que la pandémie de COVID-19 est en pleine phase « exponentielle ».

Agence France-Presse

« Les CDC recommandent de ne pas voyager pendant la période de Thanksgiving », a annoncé Henry Walke, responsable des CDC pour la pandémie, lors d’un appel avec la presse. « Ce n’est pas une obligation, c’est une recommandation forte. »

Le gouvernement fédéral, sous l’autorité du président Donald Trump, n’a imposé aucun confinement ni aucune limite dans les déplacements, une décision qui est laissée aux 50 États et aux territoires américains.

Thanksgiving, jeudi le 26 novembre, est la plus grande fête familiale aux États-Unis, beaucoup d’Américains prenant traditionnellement le vendredi pour un long week-end de retrouvailles familiales.

Henry Walke a expliqué que le nombre de cas aux États-Unis avait fortement augmenté après les week-ends prolongés du jour du Souvenir (fin mai) et de la fête du Travail (début septembre). « Nous voulions lancer un appel avant la prochaine fête », a-t-il dit.

Il y a eu un million de cas supplémentaires de COVID-19 dans la dernière semaine, a souligné Erin Sauber-Schatz, responsable aux CDC pour la formulation des recommandations officielles de l’organisme sur la façon de gérer la situation si jamais les Américains décidaient d’accueillir des invités chez eux pour les fêtes.

« La façon la plus sûre de célébrer Thanksgiving cette année est à la maison, avec les membres de votre foyer », a-t-elle insisté. « Si les gens n’ont pas vécu avec vous dans les 14 jours précédant les célébrations, ils ne sont pas considérés comme des membres de votre foyer, et vous devez donc prendre des précautions supplémentaires, y compris le port du masque dans votre propre maison. »

Cela s’applique aux étudiants de retour de campus universitaires, ont dit les responsables.