(Washington) Les chiffres pointent vers une victoire démocrate à la Maison-Blanche, a réitéré tard vendredi soir Joe Biden, alors que la course à la présidentielle demeure sans résultat trois jours après la journée de l’élection.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

« Nous n’avons encore pas de déclaration finale de victoire, mais les chiffres nous racontent une histoire claire et convaincante : nous allons gagner cette course », a-t-il déclaré dans une allocution d’une dizaine de minutes au Chase Center, dans son fief de Wilmington, au Delaware.

Géorgie, Pennsylvanie, Arizona, Nevada : les démocrates vont remporter la mise dans tous ces États, a prédit Joe Biden au côté de sa colistière Kamala Harris, vers 22 h 50. « Et nous allons l’emporter avec une nette majorité d’électeurs [le vote populaire] à l’échelle nationale », a-t-il ajouté.

L’ancien vice-président de Barack Obama, qui a effectivement pris la tête de la course contre Donald Trump dans plusieurs États dont on attend toujours les résultats, a par ailleurs insisté sur le fait que l’heure n’était pas aux querelles partisanes.

Car des enjeux pressants comme la pandémie de la COVID-19, l’économie, les inégalités raciales, la lutte contre les changements climatiques, commandent une attention de tout instant, a argué Joe Biden. « Nous n’avons pas de temps à gaspiller pour des guerres partisanes », a-t-il soutenu.

Quelques heures avant cette allocution, le président Donald Trump avait écrit sur Twitter que son rival ne devrait pas revendiquer la victoire de façon « illégitime ».

« Joe Biden ne devrait pas revendiquer la présidence de manière illégitime », a exprimé le locataire de la Maison-Blanche. « Je pourrais moi aussi la revendiquer. Les procédures judiciaires ne font que commencer ! », a-t-il ajouté.

Le candidat démocrate n’a pas revendiqué la victoire dans la présidentielle américaine. Vendredi, il avait au compteur 264 grands électeurs sur les des 270 nécessaires pour remporter l’élection, selon le décompte de l’Associated Press.

La plupart des réseaux américains, dont CNN, lui accordaient cependant toujours 253 votes, réservant leur verdict sur la course en Arizona (11 votes au collège électoral). Vers 22 h, vendredi, avec un dépouillement complété à 90 %, et Joe Biden avait une avance de 29 861 voix sur Donald Trump (49.7 % à 48.8 %).

En Arizona, l’ancien astronaute Mark Kelly a remporté sa course contre la républicaine Martha McSally. Il est l’époux de l’ex-représentante démocrate Gabby Giffords, qui milite en faveur d’un meilleur contrôle des armes depuis qu’elle a été atteinte d’une balle à la tête en 2011.

– Avec l’Agence France-Presse