(Washington) Les États-Unis ont franchi vendredi le cap des 9 millions de cas détectés de COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins, qui fait référence.

Agence France-Presse

La première puissance mondiale, qui connaît une recrudescence de nouvelles contaminations depuis le début de l’automne, est de loin la plus touchée au monde par la pandémie, en valeur absolue, avec plus de 229 000 morts du virus.

Le pays a enregistré jeudi quelque 91 290 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, un nouveau record, selon un relevé effectué à 20 h 30 locales par l’AFP des chiffres de l’université située à Baltimore, actualisés en continu.  

Samedi dernier, le pays avait déjà enregistré un record de contaminations en une journée, avec 88 973 cas.

Actuellement, la situation la plus difficile concerne le nord des États-Unis et le Midwest.  

À quatre jours de l’élection présidentielle, le candidat démocrate Joe Biden a fait de la gestion de la crise sanitaire son principal angle d’attaque contre Donald Trump.  

La pandémie de coronavirus a plongé le pays dans la pire crise sanitaire depuis la grippe espagnole de 1918 et la pire récession depuis la crise de 1929.

Juste derrière les États-Unis, l’Inde est désormais le deuxième pays avec le plus grand nombre de contagions enregistrées, avec 8,1 millions.