Les Américains sont plus enthousiastes à l'idée de voter le 3 novembre, qu'à toute élection depuis plus de 15 ans. Le scrutin est d'ailleurs commencé. Explications.

Nicolas Bérubé Nicolas Bérubé
La Presse

Où le vote a-t-il déjà commencé ?

Le vote a commencé partout aux États-Unis. En effet, tous les États permettent le vote par la poste, mais certains États rendent l’exercice plus difficile et le réservent à certains électeurs, notamment ceux qui ont un handicap. Tour à tour, des États commencent aussi à ouvrir des bureaux de scrutin pour permettre le vote par anticipation. « Jusqu’ici, les taux de participation fracassent des records, explique en entrevue téléphonique Michael McDonald, politologue à l’Université de Floride et auteur du site United States Elections Project. En Caroline du Nord, par exemple, 10 fois plus de gens ont déjà voté par rapport au même moment en 2016. C’est sans précédent. »

Une file pour voter par anticipation

PHOTO ROBERT F. BUKATY, ASSOCIATED PRESS

Une femme dépose son bulletin de vote à Portland, dans le Maine.

Signe de l’enthousiasme des électeurs : une file impressionnante d’Américains voulant voter par anticipation s’est formée devant un bureau de scrutin de Dayton, en Ohio, mardi, comme en témoigne cette vidéo.

> Regardez la vidéo sur Twitter

Avantage : démocrates

PHOTO CHARLIE RIEDEL, ASSOCIATED PRESS

Une femme qui travaille au scrutin examine des boîtes remplies de demandes de bulletins de vote par courrier.

Depuis des mois, Donald Trump tente de dissuader les gens de voter par la poste. Résultat : peu de républicains ont voté par la poste jusqu’ici, alors que les démocrates l’ont fait de façon massive. Si bien que des républicains craignent de longues files chez les partisans de Trump le jour du vote, ou alors que la pandémie empêche les électeurs plus âgés et plus conservateurs d’aller voter le 3 novembre.

Démocrates c. républicains

Il est possible de voir que les démocrates sont beaucoup plus nombreux à voter par la poste que les républicains cette année, car les électeurs enregistrent leur affiliation partisane auprès des instances électorales. Par exemple, le United States Elections Project estime qu’en Oklahoma, plus de 40 700 électeurs démocrates ont déjà voté par la poste, comparativement à 24 700 républicains.

55,5 %

PHOTO LAURENCE KESTERSON, ASSOCIATED PRESS

Un autocollant encourageant à voter est tombé au sol à la sortie d'un bureau de vote à Philadelphie.

C’est le taux de participation aux élections de 2016, soit l’un des taux les plus bas enregistrés depuis le début des années 2000. Le taux de participation cette année pourrait s’approcher de 65 %, selon certains experts. Il faut remonter à 1908 pour trouver un tel taux de participation.

Le vainqueur sera-t-il connu au soir du 3 novembre ?

PHOTO ROBERTO SCHMIDT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le chef démocrate Joe Biden a participé à un évènement à Miami le 5 octobre dernier.

Cela dépend. Si les sondages ont raison et que Joe Biden devait largement devancer Donald Trump, les résultats pourraient être connus rapidement, dit Michael McDonald. « Les États à surveiller le soir du vote sont le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie. Ils auront beaucoup de votes par la poste à compter. Si Biden devait gagner en Floride, en Caroline du Nord ou au Texas, le chemin de Trump vers la Maison-Blanche n’est pas évident, et c’est difficile de voir comment les républicains pourraient prétendre le contraire. »

Trump peut-il déclencher une crise constitutionnelle sur Twitter le soir du vote ?

Personne ne sait ce que Trump fera dans 15 minutes, alors prédire ses actions sur plusieurs semaines... Cela dit, des résultats serrés en faveur de Joe Biden pourraient mener à une révolte du camp Trump. « Par exemple, si la course était chaude en Floride, ça pourrait donner du grain à moudre à Trump et créer une situation plus instable, dit M. McDonald. Mais si Biden devait remporter plusieurs gros États par des marges confortables, ce n’est pas clair que les propos du président Trump auraient beaucoup de poids. »

60 %

PHOTO WILFREDO LEE, ASSOCIATED PRESS

Lucas Saez remplit un bulletin de vote en compagnie de son père, Ramiro Saez, à Doral, en Floride.

C’est le pourcentage d’électeurs démocrates qui comptent voter par anticipation cette année. Chez les républicains, 28 % comptent le faire, selon un sondage Gallup dévoilé le 7 octobre. Habituellement, les républicains sont plus nombreux à voter par anticipation que les démocrates.

1,1 million de demandes par heure

C’est le nombre de demandes d’inscriptions à la liste électorale en ligne en Floride enregistrées le 5 octobre, soit la dernière journée où il était possible de le faire. Le volume des demandes a d’ailleurs eu raison du site, qui a été hors ligne durant plusieurs heures. Les officiels ont par la suite repoussé la limite d’un jour. La Floride est l’un des États qui imposent le plus de contraintes à l’inscription à la liste électorale.