(Washington) Le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a assuré jeudi que les États-Unis restaient bien défendus bien que les plus hauts gradés du pays soient en quarantaine depuis le début de la semaine à cause du coronavirus.

Agence France-Presse

« L’Amérique est capable et prête à défendre son territoire et à soutenir ses alliés et ses partenaires », a tweeté le général Milley. « L’état-major et moi-même sommes constamment en contact pendant notre quarantaine et la chaîne de commandement reste la même ».

« Il n’y a aucun impact sur notre capacité à planifier, coordonner et synchroniser efficacement nos efforts pour défendre le pays », a-t-il ajouté.

L’ensemble de l’état-major américain s’est mis en quarantaine mardi après une réunion vendredi au Pentagone avec le numéro deux des Garde-Côtes, qui a été testé positif au nouveau coronavirus.

L’amiral Charles Ray avait participé le 27 septembre à une réunion à la Maison-Blanche en l’honneur des familles de médaillés américains.

Outre le général Mark Milley, tous les plus hauts gradés américains sont à l’isolement : le numéro deux de l’état-major, les chefs de l’US Navy, de l’armée de Terre, l’US Air Force, la Space Force, la Garde Nationale, l’agence de renseignement militaire NSA et celui des Forces Spéciales.

Tous ont été testés quotidiennement depuis mardi, et ils étaient tous négatifs jeudi, a-t-on appris auprès de l’état-major.

Le plus haut gradé du corps des Marines, le général David Berger, était en déplacement vendredi mais son adjoint, le général Gary Thomas, a annoncé mercredi qu’il avait été testé positif à la COVID-19. Il avait participé à la réunion de vendredi avec l’amiral Ray.

Le chef d’état-major travaille depuis sa résidence officielle de la base de Fort Myers, près du Pentagone, où il dispose de tout l’équipement nécessaire pour assurer la confidentialité de ses communications.