(Washington) Donald Trump s’est dit dimanche convaincu que le Sénat américain, à majorité républicain, voterait avant l’élection pour confirmer la nomination de sa candidate, la juge Amy Coney Barrett, à la Cour suprême américaine.

Agence France-Presse

Si c’était le cas, cela ancrerait la plus haute juridiction du pays dans le conservatisme, possiblement pour des décennies, ce qui pourrait avoir un impact énorme sur les questions de société américaines les plus brûlantes (armes, avortement, assurance maladie, etc.)

À à peine plus d’un mois de l’élection, l’opposition démocrate est farouchement opposée à un tel vote au Sénat, qui serait contraire aux dernières volontés de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg, dont le décès le 18 septembre a conduit à la nomination d’Amy Coney Barrett.  

Le candidat Joe Biden a ainsi martelé samedi : « Le Sénat ne devrait pas voter (sur la confirmation de la juge, NDLR) avant que le peuple américain ne le fasse », à la présidentielle du 3 novembre.

Mais, lors d’une interview sur la chaîne Fox News dimanche, le président Trump a dit « penser que cela sera fait facilement avant l’élection ». « Je pense que ça serait bien de le faire et de passer à autre chose », a-t-il ajouté.  

« Les élections ont des conséquences. Et nous avons gagné l’élection (de 2016, NDLR). Nous avons le Sénat, nous avons la présidence », a-t-il ajouté.

Sauf énorme surprise, les sénateurs républicains, qui disposent de 53 voix sur 100 à la chambre haute du Congrès, devraient confirmer le choix de Donald Trump à la Cour suprême si le vote était bien tenu.  

Le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a déjà annoncé qu’un vote se tiendrait « cette année ». Les auditions sénatoriales de la juge Barrett doivent débuter le 12 octobre.