(New York) L’État de New York, ancien épicentre de l’épidémie de COVID-19 aux États-Unis, a enregistré, pour la première fois depuis juin, plus de 1000 cas de contamination en une journée, ont fait savoir samedi les autorités locales.

Agence France-Presse

« Parmi les 99 953 tests communiqués hier (vendredi) à l’État de New York, 1005 étaient positifs », ont-elles précisé. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis le 5 juin.

« Il est essentiel,  à l’approche de l’automne et de la saison de la grippe, que les New-Yorkais continuent à respecter les gestes barrières nous permettant de lutter contre la COVID-19 », a commenté le gouverneur démocrate Andrew Cuomo.

« Nous continuerons à surveiller de près les données et à tenir les New-Yorkais informés afin qu’ils puissent prendre en connaissance de cause des décisions pour eux et leurs familles », a-t-il ajouté.

La situation sanitaire s’est toutefois nettement améliorée dans l’État de New York depuis le printemps, au plus fort de la crise.  

Les restaurants de la ville de New York, qui servaient déjà en extérieur, pourront rouvrir leurs salles mercredi, à 25 % de leur capacité.

Les États-Unis ont atteint vendredi la barre des 7 millions de cas recensés de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

La maladie a par ailleurs fait dans le pays près de 205 000 morts, selon le comptage de référence de l’université Johns Hopkins.