(Los Angeles) La marque de vêtements et de produits de plein air Patagonia, connue pour ses prises de position en faveur de l’environnement, a adressé un message des plus directs aux électeurs américains, les appelant via l’étiquette de ses pantalons courts à « voter pour virer les connards ».

Agence France-Presse

Ce message (« vote the assholes out » en anglais), qui figure uniquement à l’intérieur d’une édition limitée de pantalons courts, vise tous les dirigeants politiques qui nient l’existence du changement climatique, a expliqué la société, dont le siège est en Californie.

Le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, répète ce message « depuis des années », a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’entreprise, Tessa Byars. « Cela s’adresse à tous les politiciens, quel que soit leur parti, qui nient ou minimisent la crise climatique et ignorent la science, non pas qu’ils l’ignorent mais parce qu’ils ont les poches pleines de l’argent du pétrole et du gaz », a-t-elle souligné dans un communiqué.

Candidat à un nouveau mandat le 3 novembre, le président Donald Trump, qui a déjà été critiqué par Patagonia par le passé pour sa politique environnementale, tient régulièrement des propos climatosceptiques.

L’étiquette de la colère, qui fait les choux gras des réseaux sociaux, est la dernière initiative en date de Patagonia pour la préservation de l’environnement et du climat.

En 2017, Patagonia avait modifié son site internet pour y faire figurer en lettres géantes « le président vole vos terres », pour dénoncer publiquement une réduction de certains espaces nationaux protégés. La firme avait même fini par se joindre à une action en justice intentée par des ONG et des tribus amérindiennes contre cette décision.