(New York) Pressée par les syndicats d’enseignants et de dirigeants d’établissements, la ville de New York a reporté une nouvelle fois jeudi la rentrée en « présentiel » pour la plupart des élèves des écoles publiques, témoin du casse-tête que représente l’ouverture des établissements pendant la pandémie.

Catherine TRIOMPHE
Agence France-Presse

L’annonce est tombée à quatre jours seulement de la date prévue pour la réouverture des établissements – le 21 septembre – prolongeant l’incertitude pour des centaines de milliers de parents : 58 % des 1,1 million d’écoliers new-yorkais ont officiellement fait le choix de cet enseignement « hybride », alternant un à trois jours de présence en classe par semaine avec de l’enseignement en ligne, les autres ayant opté pour un enseignement 100 % en ligne.

Dans une ville durement frappée par l’épidémie au printemps – avec plus de 23 700 morts de la COVID-19 – beaucoup, parmi les parents comme les professeurs, restent tétanisés par la crainte d’une contagion. Ce alors même que la première métropole américaine, où beaucoup de commerces et de bureaux restent fermés, est devenue un modèle de contrôle du coronavirus, avec un taux d’infection inférieur à 1 % depuis cinq semaines.  

Au final, seuls les plus petits et les élèves en difficulté fréquentant des établissements spécialisés pourront commencer à aller physiquement à l’école, certains jours, dès la semaine prochaine, a annoncé le maire Bill de Blasio.

Les élèves de l’élémentaire, collégiens, lycéens attendront eux jusqu’au 29 septembre ou 1er octobre, a-t-il précisé. Et continueront en attendant à suivre les cours en ligne qui ont repris cette semaine.  

Ce deuxième report – après un premier annoncé le 1er septembre, sous la pression déjà des syndicats – a été décidé après une réunion mercredi avec les responsables scolaires de New York et les dirigeants des syndicats, a souligné le maire.  

Cette fois encore, deux puissants syndicats ont fait valoir une préparation insuffisante, et surtout un nombre insuffisant d’enseignants : pour assurer, simultanément, un enseignement en présentiel pour une partie des élèves et en ligne pour les autres, les syndicats demandaient des effectifs supplémentaires, même si la mairie s’était déjà engagée à en embaucher 2000 de plus (sur près de 75 000 au total).

« De vrais problèmes ont été soulevés » lors de cette réunion, a fait valoir M. De Blasio jeudi, lors d’un point presse virtuel. « Même si des progrès ont été réalisés, il faut en faire plus » avant de pouvoir rouvrir les établissements à tous les élèves, a-t-il ajouté, en s’engageant notamment à engager encore 2500 enseignants supplémentaires.

« Justice sociale »

Ces reports sont un revers pour le maire démocrate qui a fait de cet enseignement en partie présentiel un leitmotiv depuis des semaines, érigeant New York en exemple face aux autres grandes villes, comme Los Angeles, Chicago, Houston ou Miami – qui ont renoncé à tout enseignement présentiel, pour cet automne au moins.

Il en va de « notre engagement pour la justice sociale », a-t-il répété jeudi.  

« Qui s’en sort bien avec l’enseignement en ligne ? Les familles privilégiées », a-t-il indiqué, évoquant les « tuteurs » privés que les familles aisées ont été nombreuses à recruter pour aider leurs enfants avec les cours en ligne.  

Dans une ville où les écoles privées sont légion, beaucoup d’élèves des écoles publiques viennent de milieux défavorisés – quelque 114 000 étaient même sans domicile fixe lors de l’année scolaire 2019-2020.  

C’est la principale raison pour laquelle M. De Blasio avait retardé la fermeture des écoles en mars, au début de la pandémie. Il avait fait valoir que, pour tous ces enfants, aller à l’école était la seule garantie de manger un vrai repas.  

Cette décision lui a valu de vives critiques, beaucoup lui reprochant d’avoir contribué à la propagation de la pandémie.

Alors que le doute grandit sur le début de l’enseignement présentiel à grande échelle cet automne, le maire comme les syndicats ont assuré jeudi qu’il finirait par se concrétiser.

« Nous sommes déterminés à y arriver, et nous y arriverons », a déclaré M. De Blasio.