(Cité du Vatican) Le pape François a accepté lundi la démission d’un évêque américain qu’il venait de nommer en juin à Duluth (Minnesota, nord des États-Unis), une décision qui survient après une accusation d’abus sexuel sur mineur parvenue d’un autre État.

Agence France-Presse

« Le Saint-Père a accepté la démission présentée par l’évêque de Duluth, Mgr Michel Mulloy », a annoncé lundi le Saint-Siège, sans donner d’explication.

Le prélat de 66 ans n’a jamais eu le temps d’arriver à Duluth, où il devait prendre ses fonctions le 1er octobre.

Le diocèse de Rapid City (Dakota du Sud) a pour sa part fourni une explication sur son site internet : il a reçu début août une notification sur de présumés abus sexuels sur un mineur perpétrés par le prêtre au début des années 80.  

Il précise avoir suivi la procédure en informant la police et en demandant au prélat de cesser d’exercer ses fonctions, puis il a diligenté une enquête indépendante.

Ses membres ont conclu que « l’accusation remplissait les critères du droit canon pour donner lieu à une poursuite de l’enquête ».  

Mgr Mulloy a ensuite reçu un résumé des allégations portées contre lui et a remis sa démission, ajoute le communiqué.

Le diocèse de Duluth a exprimé sa « tristesse » sur sa page Facebook, en écrivant : « nous compatissons avec tous ceux qui ont souffert d’abus sexuels et avec leurs proches ».