(Washington) Les États-Unis ont franchi jeudi le cap des 4 millions de cas officiels d’infection au nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Agence France-Presse

Le cap des 3 millions de cas avait été atteint il y a environ deux semaines, le 8 juillet.

Après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, les États-Unis voient depuis plusieurs semaines l’épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l’ouest du pays.

Depuis dix jours, le nombre de nouvelles infections recensées chaque 24 heures dépasse les 60 000.  

Jeudi, en une journée, les États-Unis ont même enregistré plus de 76 500 nouveaux cas de COVID-19-tout près du record sur 24 heures -et 1225 morts, selon le comptage de l’université relevé à 20 h 30 locales.  

La dernière fois que les États-Unis avaient enregistré plus de 1200 morts en 24 heures était il y a quasiment deux mois, le 29 mai.  

Avec plus de 144 000 décès, les États-Unis sont de loin les plus endeuillés au monde en valeur absolue, devant le Brésil et le Royaume-Uni.

Le Texas, la Californie, l’Alabama, l’Idaho et la Floride ont chacun annoncé mercredi ou jeudi des records de décès en 24 heures.  

Les modèles épidémiques prédisent en moyenne un pic national dans les quatre prochaines semaines, selon l’université du Massachusetts, qui agrège les modèles d’une vingtaine de centres de recherche.