(Washington) Les États-Unis ont, pour le huitième jour consécutif, enregistré plus de 60 000 nouveaux cas de contamination au coronavirus en l’espace de 24 heures, selon le comptage mardi à 20 h 30 (0 h 30 GMT mercredi) de l’université Johns Hopkins.

Agence France-Presse

Les 68 524 nouvelles infections relevées sur une journée portent à plus de 3,89 millions le nombre total de cas positifs dans le pays depuis le début la pandémie, apparue en décembre en Chine avant de se propager dans le reste du monde.  

La COVID-19 y a par ailleurs causé la mort de 961 personnes au cours des dernières 24 heures, pour un total de 141 883 décès, selon l’université basée à Baltimore, dont les bilans font référence.  

De loin le pays le plus touché au monde en valeur absolue, les États-Unis, après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, voient depuis plusieurs semaines l’épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l’ouest du pays.

« Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s’améliorer », a déclaré mardi Donald Trump à la Maison-Blanche lors de sa première conférence de presse depuis avril sur la crise sanitaire.  

Le président américain a pour la première fois clairement recommandé le port du masque « quand la distanciation physique n’est pas possible ».  

« Que vous aimiez les masques ou pas, ils ont un impact », a-t-il plaidé, allant même jusqu’à « implorer » les jeunes d’« éviter les bars bondés ».