(Washington) Le gouverneur de l’État américain de Géorgie a porté plainte jeudi contre la maire de sa capitale, Atlanta, pour avoir notamment imposé le port du masque dans sa ville.

Agence France-Presse

En fin de semaine dernière, la mairesse démocrate d’Atlanta Keisha Lance Bottoms a décidé de suspendre le processus de déconfinement dans sa ville en imposant le port du masque et en annonçant la fermeture des commerces non-essentiels.

Un abus de pouvoir selon le gouverneur républicain de Géorgie Brian Kemp, qui a porté plainte contre elle.

PHOTO MIKE STEWART, AP

Le gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp

« Le gouverneur Kemp doit pouvoir, en tant que dirigeant exécutif de cet État, être responsable des urgences sanitaires sans que la mairesse Bottoms émette des décrets nuls et inapplicables qui ne servent qu’à semer la confusion auprès du public », plaide la plainte déposée au tribunal.

« Cette plainte est au nom des entrepreneurs et de leurs salariés qui se battent pour survivre dans ces périodes difficiles », a déclaré le gouverneur sur Twitter.

« 3104 Géorgiens sont morts et moi et ma famille faisons partie des 106 000 qui ont été déclaré positifs à la COVID-19. Pendant ce temps j’ai été attaquée en justice par le gouverneur Kemp pour un port de masque obligatoire », a réagi Keisha Lance Bottoms, dont le nom a été avancé comme possible colistière du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden.

A l’image du président Donald Trump, beaucoup d’élus républicains ne veulent pas rendre obligatoire le port du masque, alors que son utilité est maintenant clairement établie par les scientifiques et les agences de santé. L’État de Géorgie ne fait que le recommander, sans l’imposer.

Donald Trump s’est rendu mercredi à l’aéroport d’Atlanta, le plus important du pays, et a été accusé par la maire « d’enfreindre la loi de la ville » lorsqu’il a été vu sans masque lors de sa visite.