(Tokyo) Deux porte-avions américains ont mené des exercices en mer de Chine méridionale, a indiqué samedi un porte-parole de la marine américaine, après que Washington s’est inquiété cette semaine de manœuvres militaires chinoises autour d’un archipel dont Pékin, le Vietnam et Taïwan se disputent la souveraineté.

Agence France-Presse

L’USS Nimitz et l’USS Ronald Reagan ont mené des manœuvres conjointes dans cette zone pour défendre le principe d’une zone indopacifique « libre et ouverte », a déclaré le porte-parole.

« Ces efforts sont conformes aux engagements pris par les États-Unis de défendre le droit de toute nation à voler, naviguer et manœuvrer partout où la législation internationale le permet », a-t-il ajouté.

Ces manœuvres interviennent après que le Pentagone s’est dit « préoccupé » jeudi par des exercices militaires chinois menés autour de l’archipel des Paracels, contrôlé par Pékin en mer de Chine méridionale, mais également revendiqué par le Vietnam et Taïwan. Les États-Unis ont estimé que ces manœuvres chinoises « déstabiliseront encore davantage » cette zone maritime sensible.

Les Paracels sont contrôlées par Pékin depuis un bref conflit naval contre la marine sud-vietnamienne en 1974.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a rétorqué vendredi que les manœuvres ne souffraient « aucun reproche », ayant lieu autour d’un archipel qui « relève de la souveraineté de la Chine ».

Afin de tenir tête à Pékin, Washington conduit régulièrement avec des navires de guerre des opérations baptisées « liberté de navigation » en mer de Chine méridionale.