(New York) Contesté dans certains États américains, le confinement bénéficie d’un large soutien à New York : les électeurs de cet État à l’épicentre de l’épidémie soutiennent à une écrasante majorité - 87 % - la décision de leur gouverneur de maintenir le confinement jusqu’au 15 mai au moins, selon un nouveau sondage.

Agence France-Presse

Selon cette étude réalisée par le Siena College entre les 19 et 23 avril auprès de 803 électeurs de l’État de New York, le plus touché par l’épidémie avec plus de 288 000 cas confirmés soit 30 % des cas américains, un électeur sur deux (51 %) dit connaître quelqu’un qui a testé positif au nouveau coronavirus.  

Dans la ville de New York même, capitale économique du pays où plus de 16 000 décès confirmés ou probables de l’épidémie ont été recensés, ils sont même 60 %. Et 46 % - soit près d’un électeur sur deux de la première métropole américaine - disent connaître « personnellement » quelqu’un mort de l’épidémie.  

Alors que le gouverneur démocrate Andrew Cuomo répète que le déconfinement ne pourra être que progressif - avec une possible reprise du secteur du BTP et de certaines activités manufacturières uniquement à partir du 15 mai - une majorité d’électeurs de cet État (56 %) indiquent aussi ne pas s’attendre à ce que « les choses reviennent bientôt à la normale ».  

Dans cet État traditionnellement démocrate, le gouverneur, en place depuis janvier 2011 et dont les points de presse quotidiens sur l’épidémie sont très suivis, est plus populaire que jamais : 84 % approuvent la façon dont il gère l’épidémie (15 % désapprouvent), loin devant le président Donald Trump, dont la gestion ne bénéficie que de 34 % d’approbation (65 % désapprouvent).

La marge d’erreur de ce sondage est de 3,7 points, selon le Siena College Research Institute.