(Washington) Une deuxième vague épidémique de nouveau coronavirus aux États-Unis pourrait être pire que la première, car elle coïnciderait avec le début de la grippe saisonnière, a averti mardi un haut responsable américain de la Santé.

Agence France-Presse

Robert Redfield, directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), a appelé les Américains à se préparer et à se vacciner contre la grippe.

« Il existe une possibilité pour que l’assaut du virus contre notre pays l’hiver prochain soit en fait encore plus difficile que celui que nous venons de vivre », a déclaré M. Redfield dans une interview au Washington Post.

« Nous allons avoir l’épidémie de grippe et l’épidémie de coronavirus au même moment », a-t-il prévenu.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par la COVID-19, avec 44 845 morts recensés mardi par l’Université Johns Hopkins. Plus de 820 000 cas ont été diagnostiqués à travers le pays.

M. Redfield a fait remarquer que l’épidémie a atteint les États-Unis à la fin de la saison de grippe, qui met déjà chaque année à rude épreuve le système de santé américain. Si les deux maladies avaient connu leur pic au même moment, « cela aurait été vraiment, vraiment, vraiment, vraiment difficile », a affirmé le responsable.

Se faire vacciner contre la grippe avant l’hiver prochain « pourrait libérer un lit d’hôpital pour votre mère ou votre grand-mère si elle contracte le coronavirus », a-t-il dit.