(Washington) La barre des 30 000 morts recensés du nouveau coronavirus a été franchie jeudi aux États-Unis, où l’on comptait près de 33 000 décès dans la soirée selon le comptage en temps réel de l’université Johns Hopkins.

Agence France-Presse

Selon cette source, consultée à 20 h 30, le pays a connu 4491 décès supplémentaires en 24h. De loin le bilan quotidien le plus élevé, mais il est très probable que ce chiffre inclut des cas de morts « probablement liées » à la COVID-19, mais qui n’avaient pas été initialement comptabilisées comme tel.  

Cette semaine, la ville de New York a ainsi annoncé qu’elle allait ajouter 3778 morts « probables » de la COVID-19 à son bilan.

Selon le bilan à 16 h des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), une agence gouvernementale, le pays comptait 31 071 morts, dont 4141 probables.

Un chiffre légèrement inférieur à celui donné alors par l’université Johns Hopkins.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde, devant l’Italie (avec 22 170  morts), l’Espagne (19 315) et la France (17 941).

La première puissance mondiale, où près de 667 800 cas ont par ailleurs été officiellement déclarés, a relevé ces trois derniers jours un bilan record du nombre de nouveau décès quotidiens.  

Le président Donald Trump a dévoilé jeudi son plan pour faire « redémarrer l’Amérique » en trois étapes, en fonction de la gravité de l’épidémie dans chaque État, estimant que le pays a probablement « passé le pic » des nouveaux cas recensés de coronavirus.