(Washington) Le vice-président américain Mike Pence a annoncé qu’il allait se faire tester samedi pour le coronavirus après le dépistage positif d’un de ses collaborateurs, avec qui ni lui ni le président Donald Trump n’ont été en « contact direct ».

Agence France-Presse

« Nous avons retracé tous les contacts et bien que le médecin de la Maison-Blanche a indiqué qu’il n’avait pas de raison de croire que j’ai été exposé, et pas besoin d’être testé, compte tenu des fonctions uniques que j’occupe en tant que vice-président et à la tête de l’équipe de la Maison-Blanche pour lutter contre le coronavirus, moi et mon épouse seront testés pour le coronavirus plus tard cet après-midi », a déclaré Mike Pence samedi, lors d’une conférence de presse sur la pandémie, à la Maison-Blanche.  

« Ni le président ni moi-même n’avons eu de contact direct avec cet employé », qui « va bien », a-t-il précisé.