(Washington) Le sénateur Bernie Sanders a remporté la primaire démocrate du petit État du Dakota du Nord, selon les projections des médias américains mercredi, maigre consolation après une soirée électorale largement dominée la veille par Joe Biden, son rival pour l’investiture démocrate à la présidentielle de novembre.  

Agence France-Presse

L’ancien vice-président de Barack Obama a pour l’instant remporté au moins quatre des six États en jeu lors de ce « mini-Super Tuesday » : le Mississippi, le Missouri, l’Idaho, mais surtout le Michigan. Berceau de l’industrie automobile, cet État de la région des Grands Lacs avait de façon inattendue basculé en faveur de Donald Trump lors de la présidentielle de 2016 et fait partie des États-clés pour sa réélection.  

Le Dakota du Nord attribue un petit nombre de délégués (14) qui seront répartis entre les candidats proportionnellement aux suffrages recueillis par ceux ayant dépassé la barre des 15 %.

Les résultats de l’État de Washington, sixième État à voter mardi, étaient encore attendus. Les scores étaient trop serrés mercredi matin entre Joe Biden et Bernie Sanders pour que les médias américains se risquent à des projections.

Joe Biden fait désormais figure de grand favori pour remporter l’investiture démocrate et affronter le 3 novembre le président Donald Trump, candidat à un second mandat.

Une majorité de 1991 délégués est nécessaire pour être désigné candidat démocrate lors de la convention du parti, qui aura lieu en juillet.