(Washington) L’émission d’un animateur de radio, qui a souhaité une «bonne fusillade dans une école» pour interrompre la couverture médiatique de la mise en accusation de Donald Trump, a été supprimée, a annoncé la station.

Agence France-Presse

«On vous parle de la destitution sans fin de Donald Trump», a dit mardi à l’antenne le co-animateur de l’émission Chuck & Julie sur 710 KNUS.

«Ouais, tu souhaites une bonne fusillade dans une école pour interrompre la monotonie», lance alors Chuck Bonniwell, interrompu dans la seconde par la co-animatrice qui lui répond, alarmée : «Non, non, ne dit pas, ne dit pas ça. Ne nous appelez pas, Chuck n’a pas dit ça.»

Une fusillade «où personne ne serait blessé», poursuit alors M. Bonniwell.  

La séquence, dans un pays où les fusillades en milieu scolaire sont fréquentes, a poussé la station à faire amende honorable mercredi.  

«Étant donné l’histoire de la violence à l’école qui a endeuillé notre population, 710 KNUS confirme qu’un commentaire inapproprié a été fait par le coanimateur Chuck Bonniwell de l’émission Chuck & Julie. Une décision de programmation a été prise d’arrêter le programme immédiatement», a écrit sur Twitter la station basée à Denver, dans le Colorado.  

En 1999, deux tireurs ont semé la mort dans une école secondaire de Columbine, dans la ville de Littleton, au sud de Denver, abattant 12 élèves et un professeur.