(Washington) Les démocrates ont annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête parlementaire sur le choix du vice-président américain de séjourner dans un club de golf appartenant à Donald Trump lors d’un déplacement officiel en Irlande.  

Agence France-Presse

Le Trump International Golf Links & Hotel est situé à Doonbeg, sur la côte ouest de l’Irlande, à environ 300 km de Dublin, où avaient lieu les rencontres officielles du vice-président.

« La commission ne pense pas que l’argent des contribuables américains doive être employé pour enrichir le président Trump, sa famille et ses entreprises », a dénoncé le président d’une puissante commission de la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, Elijah Cummings.  

Il a précisé que la facture de ce voyage pourrait être « importante » puisqu’il estime qu’un précédent voyage de Donald Trump dans ce même hôtel en juin avait coûté 3,6 millions de dollars aux Américains.  

C’est la deuxième enquête parlementaire ouverte en moins de quinze jours sur l’utilisation par Donald Trump et son équipe des différentes propriétés qu’il possède à travers le monde.

Le 28 août, la commission judiciaire de la Chambre a annoncé qu’elle se pencherait sur l’annonce du président américain qu’il envisageait d’organiser le prochain du sommet du G7 dans l’un de ses clubs de golf, à Doral, près de Miami en Floride.

« C’est un endroit formidable », a-t-il avancé, tout en assurant qu’il n’en tirerait aucun bénéfice personnel.

Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2017, l’opposition accuse régulièrement Donald Trump et ses enfants de profiter financièrement de sa position présidentielle, à travers son groupe Trump Organization.  

Pendant la campagne présidentielle, M. Trump s’était engagé à confier ses activités à une structure financière indépendante le privant de tout droit de regard sur son groupe.