Le président américain Donald Trump a déclaré l'état d'urgence à l'approche de la tempête tropicale Barry vers la côte de Louisiane, où La Nouvelle-Orléans se prépare à des pluies diluviennes.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La tempête devrait se transformer en ouragan vendredi soir ou samedi tôt, juste avant que son centre n'atteigne les côtes, selon le Centre national des ouragans (NHC). Elle a déjà causé d'importantes inondations à La Nouvelle-Orléans, ville très exposée et hantée par le souvenir du puissant ouragan Katrina en 2005.

Donald Trump a émis jeudi soir une déclaration d'état de catastrophe naturelle nationale, qui permettra aux agences fédérales de participer aux secours, en réponse à une requête du gouverneur de l'État, John Bel Edwards.

« Merci au président Trump d'avoir rapidement répondu à ma demande... Nous apprécions le soutien de la Maison-Blanche et de nos partenaires fédéraux pour continuer notre combat contre les inondations », a tweeté le gouverneur.

M. Edwards avait auparavant déclaré à son niveau l'état d'urgence et des ordres d'évacuation ont été émis dans certaines zones de cet État du Sud.

La Nouvelle-Orléans porte encore les stigmates du puissant ouragan Katrina de catégorie 5 fin août 2005. Les digues avaient cédé sous le poids de l'eau, inondant 80 % de la cité et causant un millier de morts, sur un total de plus de 1800 durant la catastrophe.