Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a perdu patience mardi au terme d'une longue audition au Congrès lors de laquelle les démocrates l'ont pressé plusieurs fois de fournir les déclarations d'impôts de Donald Trump.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Après plus de trois heures d'audition, M. Mnuchin, à qui il était demandé de rester un peu plus tard pour répondre à des questions d'élus, s'est soudainement querellé avec Maxine Waters, la nouvelle présidente démocrate de la puissante commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Voulant quitter les lieux parce qu'il avait un rendez-vous pour une « rencontre bilatérale » avec un responsable de Bahreïn, le secrétaire au Trésor de Donald Trump a protesté. Lisant un pense-bête qu'on lui tendait, il a affirmé qu'aucun secrétaire du Trésor avant lui n'avait témoigné « plus de 3 heures et 15 minutes ».

« Je vous ai proposé de revenir » en mai, « je n'arrive pas à croire que je sois en train de négocier avec vous ! », a-t-il lancé à Maxine Waters, 80 ans, la première femme et personne noire à présider cette commission, souvent la cible des piques de Donald Trump.

Celle-ci a immédiatement rétorqué : « j'apprécie que vous nous rappeliez combien de temps les autres secrétaires au Trésor ont passé ici ». « Mais c'est un nouveau jour, de nouvelles manières, une nouvelle présidence et c'est moi qui ai le marteau », a dit l'élue de Californie brandissant l'outil qui sert à ouvrir et clore les séances.

« Si c'est la façon dont vous voulez me traiter, je vais réviser ma décision de venir témoigner à nouveau comme je vous l'ai proposé », a protesté M. Mnuchin, visiblement excédé. « Donnez congé à tout le monde. Je crois que vous devez saisir votre marteau et en donner un coup », a-t-il encore lancé.

« Ne me dites pas comment conduire cette commission », a lâché pour sa part Mme Waters.

Au cours de cette audition, qui suivait une autre déjà intervenue dans la matinée, M. Mnuchin a notamment été pressé par les démocrates de fournir les déclarations d'impôts du président Trump.

Il a assuré qu'il « se conformerait à la loi » et que cette requête des élus démocrates était pour l'instant examinée par les services juridiques du Trésor.

Il a aussi affirmé n'avoir eu « aucune conversation directe avec le président ou qui que ce soit à la Maison-Blanche à propos de cela ».

PHOTO J. SCOTT APPLEWHITE, ASSOCIATED PRESS

Maxine Waters