Les États-Unis ont procédé mercredi à la première exécution de 2019, celle d'un homme condamné à la peine capitale pour le meurtre d'un policier il y a plus de 30 ans.

Mis à jour le 30 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Robert Mitchell Jennings, 61 ans, a reçu une injection létale dans la chambre de la mort du pénitencier de Huntsville, au Texas. Il est décédé à 18h33.

Le 19 juillet 1988, il avait braqué un cinéma érotique de Houston avec un complice puis fait irruption dans la librairie d'à côté, selon des documents judiciaires.

Le policier Elston Howard, 24 ans, était à l'intérieur, en train de verbaliser un employé parce que la librairie diffusait sans autorisation des films pornographiques, a rapporté la presse locale.

Le braqueur avait immédiatement abattu l'agent de police. Une fois dans la voiture de son complice, il lui avait expliqué ce qui venait de se passer. Celui-ci lui avait alors intimé de quitter le véhicule et lui avait tiré dans la main.  

Blessé, Robert Mitchell Jennings s'était rendu dans un hôpital et avait été arrêté.

Il a été condamné à mort en 1989 et a tenté depuis plusieurs recours. Ses défenseurs ont mis en avant son enfance difficile et son retard intellectuel pour tenter de le sauver.

Cette semaine, une cour d'appel a rejeté un dernier recours, portant sur des errements de sa défense dans le passé.  

Les États-Unis ont procédé à 25 exécutions en 2018, dont 13 dans le seul État du Texas.