Une dizaine d'immigrants illégaux travaillant dans un club de golf du président Donald Trump ont été congédiés la semaine dernière, même si la direction connaissait leur statut depuis plusieurs années, a affirmé leur avocat, samedi.

Mis à jour le 26 janv. 2019
BERNARD CONDON ASSOCIATED PRESS

Pendant que le président dénonçait vertement les immigrants s'étant installés illégalement aux États-Unis, un gérant du Trump National Golf Club, à Westchester County, a fait venir une dizaine de travailleurs migrants à son bureau, un à un, le 18 janvier, et les a congédiés, a dit Me Anibal Romero.

Plusieurs d'entre eux travaillaient pour le club de golf depuis une dizaine d'années, sinon plus, a-t-il ajouté. Il a accusé la direction de savoir qu'ils leur avaient remis de faux documents sans s'en préoccuper.

Ces congédiements surviennent après que des travailleurs d'un autre club de golf appartenant à M. Trump eurent révélé que la direction les avait engagés même si elle savait qu'ils étaient entrés illégalement dans le pays. On leur aurait même aidé à obtenir de faux documents.

Cette dernière histoire avait été dévoilée par le Washington Post.

Photo Carolyn Kaster, archives AP

Le président au club de golf en question, à l'été 2017.