Un haut responsable du service de presse de la Maison-Blanche, Raj Shah, a quitté ses fonctions pour prendre la tête de la branche communication d'un cabinet de lobbying, a annoncé lundi son nouvel employeur.

Mis à jour le 14 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Raj Shah vient ainsi grossir les rangs des très nombreux conseillers ou membres de l'administration Trump à avoir quitté le navire depuis l'entrée en fonctions du président américain en janvier 2017.

Cité dans un communiqué du groupe qui l'a embauché, Raj Shah se dit « ravi de rejoindre » Ballard Media Group, la branche communication de Ballard Partners, un cabinet de consultants en relations avec les pouvoirs publics.

Il travaillera aux côtés de Jamie Rubin, qui fut porte-parole du département d'État sous l'administration du président démocrate Bill Clinton.

Raj Shah avait rejoint la Maison-Blanche à l'investiture du président républicain, et répondait de temps en temps aux journalistes lors de points de presse.

Il a «supervisé la stratégie et les communications afin pour la Maison-Blanche de faire confirmer le juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis», détaille notamment Ballard Partners.

Nommé par Donald Trump, ce magistrat conservateur visé par des accusations d'agression sexuelle pendant son adolescence, qu'il nie, avait finalement été approuvé par le Sénat. L'affaire Kavanaugh avait profondément divisé la société américaine.

Raj Shah est également loin d'être le premier membre de la communication présidentielle à quitter la Maison-Blanche version Trump.  

Sean Spicer, ancien porte-parole de l'exécutif a été remplacé en juillet 2017 par Sarah Sanders. Anthony Scaramucci fut un éphémère directeur de la communication, tandis que Hope Hicks dirigea ce service entre août 2017 et mars 2018.

TWITTER

Raj Shah